RedPlexus

Présentation

Espace de recherche, d’expérimentation, de réflexion et de diffusion des nouvelles écritures de la performance, principalement dans l’espace public.

RedPlexus est né en 2007, à l’initiative de Christine Bouvier, performeuse et co-fondatrice du collectif Ornic’art, pour le lancement de la 1ère édition du festival Préavis de Désordre Urbain à Marseille.

L’association est résidente à la Friche la Belle de Mai à Marseille, dans des locaux de 130m² partagés avec le collectif de performeurs Ornic’art.

>>Objectifs

– Favoriser l’émergence de nouvelles écritures artistiques centrées sur la performance
– Développer un réseau artistique transdisciplinaire et international
– Concevoir et produire des évènements liés à la performance à l’échelle locale, nationale, européenne

>>outils

– Un festival annuel : Préavis de Désordre Urbain (qui devient Festival Plexus Rouge en 2019)
– Des week-end ou des soirées performance thématiques
– Résidences, Rencontres
– Workshops ouverts à des étudiants et à des artistes émergents

Ligne artistique

RedPlexus défend des actes artistiques forts qui questionnent les mutations de notre société contemporaine.
L’enjeu est de proposer des œuvres au caractère transgressif et politique qui provoquent du débat et de la réflexion, des créations qui explorent les limites du corps, du public et de l’espace urbain.
La performance régénère les formes et écritures artistiques sur le plateau comme dans l’espace public.
Elle renouvelle le statut du spectateur par rapport à l’oeuvre en favorisant une expérience artistique marquante susceptible de le transformer.

Elle offre au public la possibilité de franchir le 4ème mur et de vivre une vraie expérience, expérience sensible, du moment vécu mais aussi expérience sur soi-même.
Il peut basculer du statut de spectateur à acteur et vice-versa.
Il peut même devenir co-créateur d’une proposition.

La ville de Marseille est la principale toile de création de RedPlexus. Cet espace aux strates multiples avec lesquelles les artistes composent est un contexte dense et fertile.
Cf «  Préavis de désordre Urbain la performance à l’épreuve d’une ville  » ( Samuel Wahl – Ed Deuxième époque – 2017)

>> Le Festival Préavis de Désordre Urbain

Au fil des éditions, le festival est devenu « Oeuvre collective à l’échelle de la Ville » ,
Chaque édition est traversée par un fil rouge qui nous interroge en tant qu’artistes et citoyens.
       Peut-on s’affranchir des frontières  ?
       Comment continuer à vivre dans ce monde en crise  ?
       Micro territoires et délaissés urbains
       Quels rituels d’hospitalité dans l’espace public  ?
Les performances des artistes explorent ce fil rouge dans le dispositif d’implantation urbaine proposé par le Festival.

Une résidence, intégrée dans la temporalité du Festival leur permet de construire et d’affiner leurs projets en lien direct avec la ville et avec la Friche.

Préavis de Désordre Urbain s’articule autour d’un laboratoire -temps, dédié à la recherche artistique et de rendez-vous publics réguliers.

 

Redplexus et partenariat

Au delà de la collaboration régulière de RedPlexus avec le collectif Ornic’art, la structure travaille avec des artistes issus de diverses disciplines et d’origines géographiques internationales ou encore avec plusieurs festivals et manifestations Européennes.

Fortement inscrit dans le paysage culturel local, RedPlexus compte également comme partenaires : la Friche La Belle de Mai, le MucEm, l’Embobineuse, le Théâtre des Bernardines, l’ Université de Provence.

Fermer le menu