Plexus Rouge #0 // 2019

L’édito

Préavis de Désordre Urbain est mort ! Vive Plexus Rouge !

Vous êtes un inconditionnel de Préavis de Désordre Urbain. Vous attendez toute l’année ce moment suspendu, délicieusement transgressif dans l’espace public. Vous en avez entendu parler mais n’avez jamais pu y participer. Vous découvrez son existence en lisant ces lignes.

Vous êtes convié.e aux funérailles festives de Préavis de Désordre Urbain et à la Fête de Renaissance Plexus Rouge.

La Fête, territoire privilégié des excès permis, des violations solennelles d’interdits, des rituels de partage, de transgression des limites, est le fil rouge de ces deux soirées à la Friche la Belle de Mai.

En 2007,  RedPlexus lance Préavis Désordre Urbain sur la ville de Marseille. Pendant 12 ans, 320 artistes se sont investis corps et âme dans l’aventure du festival, ont partagé 1000 moments intenses de création qui ont contribué au rayonnement de la performance. Depuis elle est devenue incontournable dans toute manifestation artistique.

Longue vie aux héritiers !

Récemment, les collectivités ont diminué brutalement voire supprimé leur soutien au festival. Le temps de la métamorphose est venu. Préavis de Désordre Urbain renaît en Plexus Rouge, manifestation des formes immersives. Quoi de plus naturel pour célébrer ce passage que deux fêtes somptueuses et transgressives ?

« C’est l’état de transgression qui commande le désir, l’exigence d’un monde plus profond et plus riche, plus prodigieux, l’exigence en un mot d’un monde sacré. » Georges Bataille

Bienvenue dans le nouveau monde du Plexus Rouge !

Christine Bouvier, directrice artistique du festival

 Vendredi 13 septembre 2019, RedPlexus a convié le public, ses amis proches ainsi que les artistes ayant participé aux précédentes éditions de Préavis de Désordre Urbain à se retrouver pour les Funérailles (festives) de ce dernier, à la Friche la Belle de Mai.

Une soirée riche en émotions, un moment festif qui retraçait quelques uns des temps forts et des travaux menés lors des douze éditions de Préavis, qui prenait place dans l’espace public marseillais.

Pendant douze ans, ce sont quelques 380 artistes invités qui ont participé au festival, s’efforçant de questionner le rapport du corps du spectateur à l’espace public, à l’architecture et à la ville, à la question des frontières dans un monde en constante mutation. Chaque édition a permis l’émergence de nouvelles écritures artistiques, toujours dans l’idée de déstructurer et de questionner les schémas et l’ordre urbain en place. 

L’édition de 2019, qui a pris place à la Friche, marque la fin mais aussi le renouveau de Préavis, qui s’est métamorphosé dès le samedi 14 septembre en Plexus Rouge. Une soirée dansante, éclairée par une forêt de néons, a fait suite aux nombreuses performances pour clôturer la Naissance de Plexus Rouge : Plexus Nuit. 

L’aventure reste à construire mais reste imprégnée du même fil rouge : défendre et promouvoir les nouvelles formes de création engagées et citoyennes, être un terrain d’expérimentations diverses et variées qui décloisonnent les espaces et jouent avec les limites et cadres imposés, engager toujours plus le spectateur pour l’immerger complètement…

Tout au long de la préparation du festival et lors de son déroulement, plusieurs médias nous ont suivis : 

Nous remercions chaleureusement le public et les artistes venus, pour leur présence et leur belle énergie, ainsi que l’équipe de RedPlexus & Ornic’art ainsi que ses bénévoles.

 

Artistes :

Zora Snake (Cameroun), Antonio Chipriana (France-Espagne), Lenka Klodova (République Tchèque), Christian Nicosia (France), Gilles Viandier (France), Jany Jérémie (France), Sandrine Julien (France), Abraham Poincheval (France), Marie-Rose Frigière (France),  Pascale Ciapp (France)

Collectif Ornic’art : 

Rochdy Laribi – Directeur artistique du festival,  Andrey Birnfeld, Rémi Bourchany, Julien Gourdin, Tom Preier, Valentina Viettro, Tristan Wahl

Un grand merci à :

Claudine Dussollier (France), Samuel Wahl (France), Radio Grenouille (France), Collectif Wicked Girls, Jean-Luc Woodman, Jean-Claude Sanchis, Patrick Glotain. 

L’équipe & les bénévoles :

Christine Bouvier – Directrice artistique du festival, Aurore Rey, Mathilde Castel, Mylène Vielzeuf, Leire Ospitaletche, Lucille Kozlowski, Lou, Annarita, Alicia et Sonia, Marilyne.

Christiane et Thierry Ciccione, l’équipe de la SCIC Friche la Belle de Mai, ANIF/Communauté Comorienne, Radio Galère, la Salle des Machines, Noémie Guyenne, Chiara Boitani et Kenza Belarbi.

Crédits photographiques / Les photos non-signées appartiennent à Patrick Glotain. Les photographies signées appartiennent à Jean-Claude Sanchis. Merci de citer les artistes lorsque vous partagez ce contenu. 

Fermer le menu